Semaine plutôt tranquille. Le mardi soir pour le dernier soir d'un voisin on a fait avec tous les voisins un gros repas avec chacun un plat typique de son pays : on a eu des htdog par les autraliens, des trucs venezueliens dont j'ai mangé le nom, des yumitas et empanadas (trucs équat avc du mais et un l'autre c'est comme de la pate fourré a qlq chose), les francais on a fait de la ratatouille, des oeufs mimosas et on avait du vin rouge et paté de foie gras (l'aligot était trop compliqué a faire pour 17 personnes), un ami équat a fait une tortilla de yuca, on a eu du vin chauds aux épices, du tiramisu fraise/cocopar un allemande (oui on sait tous que c'est pas allemeands mais c'était telleent boooon), du tadziki avec des toast mozza/poivrons par un grec , des muffins canelle/ pomme; et je crois que j'ai oublié 1 ou 2  trucs... ^^ C'étit très sympa, on avait tous troooop mal au venre haha.

       LISTES DES DIFFERENCES CONSTATEES

- Le chauffage n'existe pas.

- Normalement tu ne jettes pas le PQ dans la cuvette mais dans la poubelle a coté mais perso je trouve ca répugnant et propice à la prolifération de bactérie donc voila c'est normalement..

- Pour porter leur bébé c'est dans les bras emballé dans une couverture. 

- Les prix ne sont souvent pas fixés et il faut négocier.

- Pour prendre les transports en commun c'est le bazard, pas de plan réel, pas d'horaires du tout, ...

- Les produits nationaux produient ici sont souvent exportés et donc ils sont chers dans le pays. ex : chocolat, café..

- Ils ont tous 2 prénoms et utilisent les 2. (sachant que leurs prénoms ne sont pas très variés : pour les garcons -> pablo, andres, sebastian, diego david, Juan et qlqs prénoms américains/ Pour les filles -> ana, andrea, daniela, johanna,carolina, nicole, sofia, et aussi qlqs prenoms américains).

- Sur les livres il n'y a pas de droits d'auteurs du coup c'est possible de leur trouver sur internet en libre accés.

- Les 3/4 des femmes ne savent pas marcher avec des talons.

- Les cocktails en soirées sont 3/4 d'alcool et 1/4 diluant, c'est l'inverse en france!

- Tout le monde s'appelle par des surnoms adorables sans forcément se connaitre, c'est fréquent de se faire appeler mi hija (= ma fille), chica, mi amor.. par les taxis, vendeurs, gens dans la rue.. et en classe ils vont dire Pablito pour Pablo.. 

-  Dans la rue les gens t'appellent et t'incitent à rentrer dans leur commerce : truc de bouf, restu, pour les fringues, les piercings... tout!

- Il y a bcp bcp bcp de gens qui vendent des trucs dans la rue (chewgum, clopes, fruit...) et qui gueulent comme les vendeurs de chouchous/ beignets sur la plage..

- Ils sont tous très tactiles, ce qui est assez génant des fois.

- Ici on ne peut pas marcher la nuit dans la rue, insécurité totale..

-  Les équat' sont de nature tranquille et relax du coup ils mettent leur vie pour faire les choses, sont en retard, oublient de te prévenir, annulent au dernier moment...

- En soirée en France chacun à son verre, ici c'est un verre pour tous. On te sert un peu, tu dois boire et faire passer en suite pour le prochain.

- Il n'y a pas de ceinture arriere dans les voitures ou rarement.

-  La bonne nourriture est très accessible, je mange touuuut le temps des fruits et legumes pour rien mais par contre la malfouffe est très cher! Pour la france c'est le contraire!

-  Tout est très informel ici, peu de règles, de choses claires,... (emploi, infos, organisations,...)

- La pauvreté est plus présente

- Ici le quechua equivaut le patois et les dialectes francais

- Les mecs dans la rue te glissent des petits mots d'amour, surnoms et te regargent d'une facon absolument pas subtile.

- Ici on utilise le ''tu'' pour tout le monde, profs , vendeurs... c'est trop bien pour moi qui est le tutoiement facile. Ca donne un autre sens à la relation a l'autre. C'est beaucoup plus chalereux et avec moins de distance.

- Une des choses les plus bizarres pour moi : ils vivent chez leur parents jusqu'a tard, plus ou moins 26 ans.

- Ici les boites ferment tot, ils doivent rentrer chez eux tot; du coup les soirées comment tot. Les clubs dansants ouvrent vers 15h, il est possible de commencer une soirée à 17h de l'apès midi. Une fois on pensait aller chez des amis à Coline pour boire un café, une bière traquillement mais non en fait ils ont sortis la vodka etc.. 

- Choses plus classiques : l'altitude, le climat, la végétation sont différents.

- Pour apprendre à conduire ils ont entre 2 et 4h d'apprentissage et aucun exam théorique, je vous laisse imaginer à quoi resssemble le trafic ici. 

- Les classes et le travail commence souvent à 7h du matin, ca pique..

- Les jeunes sont tous en couple pratiquement et ont de longues relations (j'ai plusieurs amis qui sont en couple depuis 3,4, 6ans et ont mon âge), le mariage et les enfants se font plus jeunes aussi.

 

 

Donc voila un peu ce que j'ai pu repérer dans ces 2 mois. J'aime bien certains choses et d'autres non. Mais c'est bien pour voir ce qui est bien  en France et ce que je pourrais apprécier diféremment. Le choses qui me manqueront le plus à mon retour seront les légumes et fruits pas chers et la non-distance relationnelle entre les gens.

 

Je vous aime, des gros bisous.